Togo media 24

Réélu en 2015 pour une troisième fois, le président de la république togolaise, M Faure Gnassingbé disait consacrer son actuel mandat aux actions sociales. Après avoir consacré celui de 2005 à la reprise de la coopération internationale et 2010  à la politique de grands travaux publics.

Deux années après son élection, M. Faure Gnassingbé est plus que rejeté par la majorité de la population togolaise qui manifeste partout dans les rues. En dehors des revendications politiques portées par la coalition de l’opposition, plusieurs personnes sont dans les rues pour aussi exprimer  leur mécontentement  par rapport à l’injustice sociale, le manque d’emplois, la pauvreté…

« Je suis dans la rue parce que je suis diplômé de l’université mais je ne trouve rien à faire, je suis actuellement conducteur de taxi moto. Je veux un boulot qui convient à ma formation » nous relatait un manifestant lors des marches du 18 octobre 2017 à Lomé.

Avant ces manifestations publiques du 19 Août 2017, il était rare de voir le chef de l’état togolais faire des visites à l’intérieur de son propre pays. Mais depuis que l’opposition a maintenue la pression de rue, le président de la république a  choisi de réchauffer son mandat social.

Inauguration d'ouvrage hydrologiques, pose de première pierre et visite d'infrastructures sociales en construction sont entre autres les dernières activités du président Faure Gnassingbé depuis près d’un mois.

Le chef de l'État a présidé personnellement à des cérémonies de réception des ouvrages d'électrification et de mini adduction d'eau potable dans localités de Bavou, Akparé….

A Dapaong par exemple le président a visité les ouvrages de construction d'infrastructures et d'ouvrages dans le cadre du PUDC (Programme d'Urgence  et de Développement Communautaire).

Il a fait le même exercice en inaugurant une centrale solaire photovoltaïque à Bavou. Une œuvre d'une puissance de 250 km qui permettra de raccorder gratuitement près de 500 ménages et un éclairage public avec 115 lampadaires sur un réseau d'environ 10km.

Nous ne passerons pas sous silence l'inauguration d'un centre de santé répondant aux normes d’un hôpital à Morétan et l'inauguration des adductions pour satisfaire les besoins des populations du Togo profond en eau de qualité.

Depuis le début de cette crise l’on sent le chef de l’état près de populations de base. Ce qu’il laissait au paravent à ses ministres.  Si plusieurs voyages ont été annulés à l’extérieur du pays pour se mettre au service et en contact avec les populations les plus reculés, alors  nous osons croire que le ‘mandat social’ est action.

En dehors de ces actions sociales, le président de la république doit se tourner vers la jeunesse avec des actions palpables et concrètes.

Il est clair que la pression de rue exercée par la coalition de l’opposition togolaise, a contraint le président de la république à donner un coup  d'accélérateur à son  mandat actuel placé sous le sceau du social pour essayer de calmer un temps soit peut l’ardeur de la rue. 

Par Amedjame Kodjo GAGLONOU



Commentaires

Faire un commentaire