Togo media 24

Convoqué ce 19 avril 2018 à la cour suprême de Lomé dans l’affaire dite d’escroquerie internationale, l’ancien ministre de l’administration territoriale, Pascal Bodjona qui s’est fait représenter par son conseil, devrait espérer presqu’un mois pour avoir le verdict de la chambre judiciaire sur ‘la régularité de la procédure suivie’.

« Nous sommes venus pour faire valoir les droits de Pascal Bodjona à cette étape parce que dans la procédure qui est prévue avant qu’un dossier ne soit clôturé, il y a des manquements et nous sommes venus les soulever » a indiqué Me Abi Tchessa, avocat représentant Bodjona.

Selon cet avocat, la chambre judicaire a mis l’affaire en délibérée pour le 17 mai 2018.  « La loi portant organisation et fonctionnement de la cour suprême du Togo est une loi organique, les dispositions de cette loi ne sont pas encore respectées pour que l’affaire soit en état d’être jugée » a précisé à Me Tchessa à nos confrères de iVisages Togo.  

Rappelons que dans cette affaire dite d’escroquerie internationale, l’ancien bras droit de l’actuel chef d’état togolais Faure Gnassingbé a fait plusieurs mois de prison avant d’être remis en liberté provisoire.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire