Togo media 24

Le député Jean Kissi du CAR (Comité d'Action pour le Renouveau),  parti membre de la coalition des 14 partis  politiques  est revenu dimanche dernier sur l'actualité sociopolitique du pays.

Invité de la Radio Pyramide Fm, le secrétaire national du CAR  s'est prononcé sur le dialogue inter togolais et les raisons liées à la suspension des travaux le vendredi 23 février 2018.

Selon Jean Kissi, la suspension est due en grande partie aux blocages survenus lors des débats sur le retour à la constitution de 1992 et ses implications «c'est sur les implications du retour de la constitution de 1992 que ça bloque pour le moment » a-t-il précisé.

Outre cette raison, le député  évoque les raisons liées à l'agenda du facilitateur en la personne  du président Ghanéen, Nana Akufo-Addo.

Par ailleurs, l'honorable a révélé que des consultations bilatérales seront menées dans les prochains  jours par le facilitateur, « il va faire des consultations bilatérales avec les partis » a-t-il indiqué.

Répondant à une question sur une éventuelle  concession que la coalition pourrait faire au cours des pourparlers, le député Kissi a été sans équivoque « Nous avons fait assez de concessions .... C'est à eux maintenant de faire des concessions » a-t-il martelé.

Par rapport aux différents projets lancés dans la capitale et à l'intérieur du  pays ces derniers jours par le chef de l'État, Faure Gnassingbé, dans le cadre de son mandat social, le député du CAR affirme que «C'est un non-événement ».

Pour finir, il s'est montré optimiste quant-à la suite des travaux du dialogue politique entre les acteurs de la classe politique.

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire