Togo media 24

Le ministère de la sécurité et de la protection civile a dressé le bilan de la deuxième journée de manifestation de l'opposition togolaise ce 17 novembre 2017 à Lomé.

« Ce n'est pas le fait de donner les chiffres qui est important mais le caractère pacifique des marches » a déclaré d’entrée le ministre de la sécurité, le colonel Yark Damehame.

En ce que concerne la manifestation du jour, M. Damehame note que les manifestants ont marché  dans les localités comme Lomé, Kpalimé, Atakpamé, Amlamé, kévé, Anié, Afagnan, Ahépé et Aného.

« Dans toutes ces localités les manifestants ont marché sans incidents » a-t-il précisé.

L'affluence une fois encore était du côté de Lomé avec environ cinq milles (5000)  marcheurs au point de chute en face de l'hôtel Sancta maria selon le ministre. Le colonel Yark félicite les organisateurs et tous les acteurs qui interviennent dans le processus des manifestations. «Nous remercions les organisateurs, les agents des droits de l'homme ainsi que les forces de l’ordre »

Il a toutefois souligné  un petit incident au niveau du point de départ de Bè Gakpoto où les manifestants ont détruit  le pare-brise de la voiture d’un commerçant et a promis qu'un  procès-verbal sera établit.

L’opposition sera encore dans les rues ce 18 novembre pour l’apothéose des 3 jours de manifestations prévues pour cette semaine.

Elom A.



Commentaires

Faire un commentaire