Togo media 24

Les championnats nationaux de football de première et deuxième division se sont achevés il y a de cela quelques mois. Si en deuxième division l'on connaît les clubs (ASCK et ESPOIR FC de Tsévié) qui accèdent à l'élite nationale de football, il est jusqu'à présent difficile de savoir quels clubs qui descendent en division inférieure.

Même battu lors de la dernière journée 2-1 par Agaza, l'AS Togo Port a été sacré champion devant Sémassi et Maranatha.

Lors de cette 26ème et dernière journée,  Maranatha FC de Fiokpo en déplacement à Bassar a été laminé par Gbikinti locale par 11-0.

S'en est suivi, une stupéfaction dans le monde du football, car ce score pour les uns était surréaliste et impossible et pour d'autres, chose normale.

Des soupçons de fraudes s'emparent des discussions sur les réseaux sociaux et les médias.
L'instance nationale, la FTF, rapidement, a pris la décision de suspendre les deux clubs et a ouvert une enquête à travers sa commission d'éthique.

Cette dernière a eu à auditionner les joueurs ainsi que les staffs des deux clubs suspectés de fraude et certains acteurs. Mais jusqu'à cette date du 11 août 2017, aucune suite n'est donnée et aucun classement définitif n'est publié.

Pourtant, le président de la fédération, le colonel Guy Akpovy promettait lors de la soirée de récompenses des meilleurs acteurs du championnat qu'à la fin du mois de juillet, le classement officiel serait publié.
Près de deux semaines après rien à signaler.

Le président de la FTF,  attend t-il les instructions personnelles du chef de l'État togolais avant de publier le classement ?

L'on est tenté d'y croire à cette célèbre expression togolaise, car c'est le président de la FTF lui-même qui a donné sa parole pour publier le classement en fin juillet.

Selon, des informations reçues par notre rédaction www.togomedia24.com, la commission d'éthique aurait transmise les conclusions de son enquête en début du mois d'août 2017 à la FTF.

L'inquiétude monte au niveau des présidents de clubs qui sont concernés par la relégation, certains clubs ont déjà commencés les préparatifs pour la saison à venir sans savoir dans quelle division ils évolueront. Les joueurs aussi de ces clubs doutent de leur avenir.

L'on se demande si ce retard ne serait pas une occasion pour la FTF d'effectuer quelques passements de jambes et de crochets digne d'un Ronaldinho pour apaiser tous les clubs?

Nous dirigeons-nous vers un championnat d'apaisement à 14 clubs?

Autant d’interrogations qui interpellent le président de la Fédération Togolaise de Football

Nous y reviendrons.



Commentaires

Faire un commentaire