Togo media 24

La secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), Brigitte Adjamagbo, a répondu au ministre de la sécurité et de la protection civile, le colonel Yark Damehame.

Lors de son point de presse le 18 novembre 2017 sur la situation de la troisième journée des manifestations de l’opposition, le ministre de la sécurité répondant à une question sur un possible ‘ralliement’ de l’armée à la cause des opposants disait, que les opposants ne rêvent pas que les militaires seront de leur côté.

La réponse de l’opposition ne s’est pas fait attendre. Mme Kafui Brigitte Adjamagbo, fait savoir au colonel Yark Damehame que les grandes choses qui sont réalisées dans le monde ont commencé par un rêve.

« Colonel Yark, tu es un officier de gendarmerie qui a fait le droit, mais aussi l'histoire. Tu mériterais toute notre respect. Mais d'abord le bon choix. Dis-lui la vérité » a-t-elle écrit sur son compte Twiter.

Pour l’opposante au pouvoir de Faure Gnassingbé, les togolais ne rêvent pas que les militaires seront de leur côté mais ils savent qu'ils sont leur bouclier donc devant eux.

Elle a continué en exhortant l’armée à se joindre à la lutte du peuple. « Soldat togolais, j'ai fais le rêve que le peuple togolais et vous dansez dans les rues du Togo, comme cela se passe actuellement au Zimbabwe ».

Au cours de leur meeting de la dernière journée de manifestation à Lomé, les opposants avaient brandit des fleurs qu’ils offraient aux militaires en guise de ‘drague’.

L’armée togolaise que le ministre Yark qualifie d’armée républicaine tombera-t-elle sous le charme de l’opposition togolaise ? La question reste posée.



Commentaires

Faire un commentaire