Togo media 24

Le mouvement politique ‘’Nouvelle Vision’’  propose un plan de sortie de crise qui se résume en trois principaux points aux différents protagonistes de la crise sociopolitique togolaise au cours d’un atelier de presse qu'il a organisé ce jeudi 02 novembre 2017 à son siège à Lomé.

« Nous sommes conscients que le Togo est en crise. Et notre objectif est  d'apporter une solution à cette crise qui a une portée historique » affirme Dr Kodjovi Aubin Thon, président dudit mouvement.

Dans un brillant exposé, le président du mouvement Nouvelle Vision a présenté un plan de sortie en trois phases essentielles pour le conflit qui secoue le Togo depuis quelques mois.

L'identification  des fondements et des facteurs historiques qui sont à la base de cette crise, la recherche des différents acteurs de la crise et l'élaboration d'une feuille de route pour sortir  définitivement de la  crise sont les propositions avancées par Dr Thon.

Pour ‘’Nouvelle vision’’ la misère ambiante des populations, l’injustice sociale, la mauvaise gouvernance et le manque d'alternance sont entre-autres les causes de l'agitation politique que connait le Togo. Pour ce qui est des acteurs de cette crise Dr Aubin Thon et son mouvement en ont identifié 6  qui sont : le pouvoir en place (UNIR) Union pour la république, les leaders de l’opposition, le reste du peuple, la diaspora, les multinationaux et l'opinion internationale communément appelée communauté internationale.

Le mouvement pense que la sortie définitive de cette crise passe par la mise en œuvre de certaines  mesures par  les différents  acteurs de la crise pour aboutir au bien être qui constitue la finalité de la lutte menée par la majorité des togolais. « Notre  approche de solution se base sur la finalité à l'esprit » a déclaré le président de Nouvelle Vision.

Selon Aubin Thon, le pouvoir en place doit procéder à l'ouverture d'une politique des grands "travaux" (construction d'hôpitaux, d’usines, d'écoles, de routes...) et l'ouverture de la gouvernance à toutes les compétences du pays y compris les leaders de l'opposition. Quant aux leaders de  l'opposition ils doivent apporter leurs expertises à la gestion du pays et surtout en participer à une nouvelle équipe gouvernante  du pays et ceci de façon efficace.

Le reste du peuple doit saisir les nouvelles opportunités d'emploi qui découleront de la politique des grands travaux menée par les gouvernants en se mettant au travail avec une certaine discipline pour sortir de la misère. La Diaspora de son côté doit s'approprier les nouvelles mesures incitatives qui seront lancées à son égard par le gouvernement afin d'intensifier son investissement dans le pays pour l'amélioration des conditions de vie des populations  locales.

Pour les deux acteurs restants que sont les multinationaux et l'opinion internationale, le premier doit démontrer sa sensibilité pour la crise qui règne  au Togo en revoyant les conditions de travail, de vie  des nationaux qui travaillent  à son compte et créer de nouvelles opportunités d'emploi, ce qui donnera une garantie à ses  investissements, le second  doit accompagner le Togo de façon technique et concrète via la révision de certaines dettes publiques et contrats commerciaux pour permettre le développement du   Togo et celui  de la sous-région en général.

Nouvelle vision compte  mettre en œuvre ce plan à travers une vulgarisation de celui-ci par le canal de la presse et une démarche explicative à l'endroit des acteurs majeurs de la crise  telle la majorité présidentielle, les leaders de l'opposition et le reste du peuple.

Mr Thon  dans son mot de clôture a félicité les journalistes pour le travail abattu dans cette crise et les a exhortés à continuer sur la même lancée.



Commentaires

Faire un commentaire