Togo media 24

En vue de contribuer à l’atteinte de l’objectif des 90 90 90 de l'ONUSIDA, l’ONG JMAH (Jeunes Missionnaire d'Aide Humanitaire a procédé en mars dernier au lancement du projet dénommé « stratégie de passage à l'échelle pour le dépistage au VIH Chez les jeunes, une porte d'entrée pour l'atteinte du premier 90 des 90 90 90 de l'ONUSIDA» dans le quatrième arrondissement de la ville de Lomé.

Ce projet qui a pour objectif de contribuer à la réalisation du premier 90 des 90 90 90 de l'ONUSIDA, consiste en une campagne de dépistage volontaire à partir du diagnostic et  traitement gratuit des IST.

« Nous voulons contribuer efficacement à la réalisation des 90 90 90 de l'ONUSIDA » a indiqué M. Éli Apedo, Directeur Exécutif de l'ONG JMAH.

Eli Apedo, Directeur Exécutif de l’ONG JMAH (en Interview)  

Le projet qui prendra en compte les jeunes scolaires et extrascolaires (15-24ans)  en marge  des services IST/VIH à Lomé Commune est entré dans sa phase de mise en œuvre aussitôt lancé. Ce programme de prévention recueille déjà l'assentiment des populations bénéficiaires, selon les responsables de cette organisation de la société civile.

 « Les gens sont intéressés par le projet, surtout les femmes qui sont victimes de ces infections. Étant donné que nous avons mis l'accent sur la consultation couplée de la prise en charge » a révélé Mme Brigitte ADZODA, chargée de programme de JMAH et coordonnatrice du projet.

Les populations bénéficiaires lors d’une campagne de dépistage dans le district N°4.

Au sein des populations des localités de Kodjoviakopé, Nyékonakpoé, Octaviano Netimé et Hanoukopé retenues pour la mise œuvre dudit projet, c’est un sentiment de joie et de satisfaction qui est exprimé. « Le projet va nous aider à traiter nos infections. En plus les agents sont très accueillants...» a indiqué Mlle Marie, une jeune étudiante rencontrée sur un site de dépistage à Nyékonakpoé. Même son de cloche chez Daniel Sewavi croisé sur un autre site. 

A travers ce projet,  l'ONG JMAH  non seulement compte se rapprocher des populations mais dépister 100 jeunes au VIH/SIDA, 30 jeunes aux IST qui seront pris en charge selon l'approche syndromique. Il s’agit aussi de procéder à la distribution de 3000 préservatifs masculins et féminins et sensibiliser 100 jeunes sur le port correct des préservatifs féminins et masculins.

Le défi majeur auquel devra faire face l’équipe de JMAH reste l’atteinte des objectifs cités plus haut par sortie à raison de quatre sorties par mois sur une période de six (6) mois au cours de cette année 2018.

« Nous voulons aller vers les jeunes, dépister un grand nombre et les sensibiliser sur le port correct du préservatif bref rapprocher l’hôpital des populations jeunes...» a expliqué M. Apedo.

Réalisé de concert  avec les districts sanitaires et les  comités de développement à la base (CDB) des localités choisies, ce projet destiné aux jeunes est financé par l'association Santé Navale basée en France et qui intervient dans le domaine sanitaire.

Le représentant de l’association Santé Navale au Togo, lors du lancement du projet.

Pour rappel, la cérémonie de lancement qui s'est déroulée le 13 mars 2018 avait connu la présence du président de la délégation spéciale du 4ème arrondissement de la ville de Lomé M. William Anumu Mikem,  du responsable Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS), du Directeur pays de l'ONUSIDA,  Dr Christian Mouala et bien d'autres personnalités du monde sanitaire.



Commentaires

Faire un commentaire