Togo media 24

L'actuel mandat du chef de l'État, son excellence Faure Gnassingbé est placé sous le sceau du 'social'. Le président de la république en début de sa mandature a déballé un vaste programme de développement élogieux en vue de permettre l'amélioration des conditions de vie des populations surtout celles des localités reculées.

Malgré cette vision ambitieuse, certaines  contrées semblent être mise sous éteignoir dans l'exécution de ce programme. C'est le cas des populations de la préfecture de Danyi, qui disposent, faut-il le rappeller de nombreux atouts naturels et contribuent de façon non négligeable à l'essor de  l'économie nationale. 

Mais force est de constater que cette préfecture est tout simplement oubliée par la politique des grands travaux des dirigeants du pays. 

Danyi, cette localité située dans la région des plateaux est logée à 780 mètres d'altitude avec une population estimée à 60 000 habitants et majoritairement agricole.

Cette préfecture est la zone par excellence de la production des fruits et des produits maraîchers au Togo. Des dizaines de tonnes de fruits et de légumes sont régulièrement convoyés sur la capitale pour être commercialisés dans des marchés comme celui de l'abattoir et le "Grand marché ".

A 175 km de Lomé, Danyi est également l'endroit par excellence de production du café et du cacao et tout ceci dans un climat doux corroboré par un paysage verdoyant qui constitue une attraction pour les touristes (la cascade de Yikpa, le monastère de Dzogbegan, la caverne des premiers hommes à Ahlon Dénou...)

En dépit de ces multiples atouts énumérés, la préfecture de Danyi demeure un parent pauvre du fameux mandat dit social du président de la république.

La préfecture dont le chef lieu est Apéyémé souffre d'énormes problèmes qui sont : le manque d'infrastructures routières, sanitaires, problème de marché...

Sur le plan des infrastructures routières, la principale voie "goudronnée" qui permet d'accéder à la préfecture demeure dans un piteux état, l'autre voie ( 9km) qui relie la localité à l'hôpital Jean-Baptiste  de Kpelé Tsiko et Danyi Ndigbé (1er village de la préfecture) est dans un état pittoresque et caractérisée par une pente abrupte et de monstrueux virages entraînant des accidents et des pertes en vies  humaines.

Ces routes, qui n'existent que de nom constituent un véritable calvaire pour les populations riveraines et les usagers. 

S'agissant de l'aspect sanitaire, on dénote le manque d'un centre médico social digne de ce nom. Ce qui engendre des morts lors des   évacuations sanitaires faute de plateau technique adéquat. 

En ce qui concerne les marchés dont les plus en vu sont ceux de Elavayon, Kpévé, Kékewou, ils sont faits de hangars de fortune qui livrent les populations aux intempéries de façon quotidienne.

Cette localité ne fait-elle pas partie intégrante du Togo ?, ne mérite-t-elle des actions de développement de la part des autorités du pays ? Ou serait-elle complètement oublié des politiques nationales de développement ? 
Autant de questions qui restent à élucider.

Face à ces inquiétudes et à cette situation désastreuse et misérable, le "MOUVEMENT DANYI ET SON DEVElOPPEMENT" a formulé une série de demandes à l'intention des autorités du pays en l'occurrence le chef de l'État.

Ce regroupement des fils et filles de la localité demande aux autorités de prendre les mesures afin que toutes les voitures provenant ou en direction de Danyi soient exemptées des frais de péages à Adéta.  Ils invitent également le chef de l'État à instruire son ministre des finances pour que ce  dernier prévoit une ligne budgétaire destinée à la reconstruction du réseau routier de la préfecture de Danyi. De préférence, que cette ligne soit inscrite dans loi des finances de l'exercice 2019.

Enfin, le Mouvement Danyi à travers un mémorandum reçu par notre rédaction plaide pour l'annulation des taxes sur les différents produits agricoles aux points de contrôle en attendant la reconstruction des nouvelles routes et la réhabilitation des axes Dzogbegan-Ahlon, koudzragan-yikpa, Elavayon -kékewou et Dzedramé- koudzragan.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire