Togo media 24

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition a entamé, ce 27 décembre 2017, une série de trois jours de manifestations à Lomé et à l’intérieur du pays.

Interrogé au point de rassemblement, sur la tenue ou non du dialogue, Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) affirme que la balle est dans le camp de ceux qui peuvent rendre effectives ces mesures d’apaisement. « Les mesures d’apaisement ont été enclenchées, on attend qu’elles se poursuivent et s’achèvent  avant que les travaux préparatoires ne démarrent» a-t-il indiqué.

Pour le chef de file de l’opposition, « c’est la persévérance qui paie ».  « Je ne me précipite pas sur les choses, nous avons demandé des mesures d’apaisement, si ces  mesures sont effectives nous aviserons, nous n’avons pas demandé le dialogue (plutôt le pouvoir, NDLR »

S’agissant de l’organisation des manifestations à la veille des fêtes de fin d’année,  M. Fabre estime que quand l’on a des « difficultés », on ne voit pas la fête, on agit. « Période de fête ou pas, nous sommes dans l’action » a-t-il précisé.

En ce qui concerne les militants du  PNP arrêtés mardi à Djagblé, l’opposant à M. Faure Gnassingbé compte réclamer et exiger leurs libérations.

Pour rappel, la manifestation du jour (27 décembre 2017) n’a pas chuté à la plage comme d’habitude. Les manifestants arrivés à Dékon ont refusé d’avancer vers le lieu du meeting.



Commentaires

Faire un commentaire