Togo media 24

La coalition des 14 partis de l'opposition appelle les populations à ne pas prendre part au prochain recensement qui est prévu pour le 1er octobre prochain par la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CENI) dirigée par le professeur KODJONA KADANGA. 
Cette information émane de la conférence de presse organisée ce mercredi 26 septembre par la C14.

Pour la coalition, ce recensement est trop précipité, il ne prend pas en compte les doléances de la coalition notamment le recensement biométrique, les nouveaux membres qui l'intégreront ainsi que le fait que les experts n'auront pas le temps de passer en revue ce qui a été fait jusqu'à ce moment par la CENI pour pouvoir faire des observations et des amendements. 

Au vu de ces raisons précitées, la coordinatrice de la coalition, Mme ADJAMAGBO, invite les populations à ne pas prendre part à cette opération <<Nous demandons à la population à se tenir à l'ecart de l'opération de recensement >> a-t-elle déclaré. 

Maître Apevon, des Forces Démocratiques pour la République (FDR), parti membre de la coalition, a renchéri en  affirmant <<Ce qui va se faire est une mascarade...ça va de soit que les populations n'y participent pas >>.

La coalition a profité pour rappeler les grandes décisions qui ont été prises au cours de la deuxième séance des travaux du comité de suivi : recomposition de la CENI, le recrutement et la présentation de deux experts électoraux et d'un expert en droit constitutionnel.

Tout en remerciant les faciltateurs pour ces résolutions, la coalition soulève certaines préoccupations comme, la recomposition du Bureau de la CENI, des Commissions  Électorales Locales et Indépendantes, la nécessité d'avoir une personne neutre voire un étranger à la tête de la CENI.

En outre, la coalition déplore l'approche judiciaire adoptée par les facilitateurs en ce qui  concerne la libération des détenus et réaffirme sa détermination à se battre pour leurs libérations <<Nous sommes étonnés que l'approche privilégiée par les facilitateurs par rapport aux détenus soit une question judiciaire >> a martelé Madame ADJAMAGBO JOHNSON Secrétaire Générale de la CDPA et responsable de la C14.

 Il faut rappeler que le dimanche 23 septembre dernier, le comité de Suivi de la feuille de route pour une sortie de crise  élaborée par la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a tenu sa deuxième rencontre avec les différents protagonistes de la crise sociopolitique togolaise.

Elom ADABE



Commentaires

Faire un commentaire