Togo media 24

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition va renouer très prochainement avec les manifestations de rues. L'une des raisons de la reprise des manifestations est le supposé passage à tabac des populations de Kparatao, village natal du leader du PNP, l'instigateur principal des mouvements de contestation populaire  depuis le 19 août 2017.

Cet argument de la coalition a été battu en brèche par le ministre de la sécurité et de la protection civile qui a déclaré au cours d'une conférence de presse organisée mercredi à son cabinet « dans la nuit du 24 au 25 février 2018, il n y a rien eu à Kparatao, cette affaire est partie d'un audio d'un jeune de Kparatao qu'il l'a balancer et que les gens ont récupéré sans faire les vérifications indispensables » a expliqué, Yark Damehame en présence de son collègue de la communication.

Ce dernier tout en saluant la bravoure des hommes de médias, déplore, la défaillance dans le recoupement et le traitement des informations. Pour ce faire M. Guy Lorenzo, appelle les journalistes à poser des actes constructifs pour la préservation de la paix au Togo.

Pour conclure, le ministre Yark a confirmé que : les manifestations de la coalition sont autorisées  et seront encadrées  conformément aux lois en vigueur dans la république togolaise.

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire