Togo media 24

La coalition des 14 partis politiques de l'opposition a achevé sa série de trois (3) jours de marches dans la capitale togolaise et dans certaines villes de l'intérieur. 

Estimés à un (1) million de personnes à Lomé par les organisateurs,  les militants de l'opposition n'ont visiblement pas la tête aux fêtes de fin d'année. 

Répondant à une question sur d'éventuelles marches le 25 décembre 2017 et le 01 janvier 2018, Brigitte Kafui Agdamagbo,  Secrétaire Générale de la CDPA affime qu'ils n'ont pas le cœur à faire la fête. "On manifestera quand il le faut" a t-elle précisé.

Sur le même sujet, le chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre,  annonce que le programme de la semaine prochaine sera diffusé le lundi ou le mardi. "Vous serez informés de ce qu'on aura décidé au cours des réunions du week-end" a t-il indiqué.

Déclenchées par le Parti National Panafricain de Me Tikpi Atchadam le 19 août 2017, les manifestations continuent et le nombre de manifestants s'accroît de manifestation  en manifestation. 

L'opposition togolaise réclame le retour à la constitution de 1992, le droit de vote de la diaspora ou à défaut le départ du chef de l'État M. Faure Gnassingbé au pouvoir depuis 2005.



Commentaires

Faire un commentaire