Togo media 24

En  début de soirée du 16 octobre 2017, la ville de sokodé s'est soulevée pour protester contre l'arrestation d'un responsable religieux (Imam)  de la localité. Connu comme un proche  du Parti National Panafricain (PNP),  ce conseiller de  Me Tikpi Atchadam,  a été arrêté en début de soirée. 

Des jeunes très mécontents sont sortis manifester leur colère en bloquant la route nationale N-1, brûlants des pneus....

Ils seront confrontés plus tard aux jets de gaz lacrymogènes de la part des forces de l'ordre. 
Selon nos informations reçues depuis la région centrale,  ses fidèles sont déterminés à obtenir la libération de leur guide religieux. 

Comme un effet de wagon, la banlieue nord de Lomé, précisément les quartiers populaires de Agoè et Zongo se sont soulevés en posant les barricades et brûlant les pneus. Le motif de cette réaction spontanée est aussi lié à l'arrestation de cet homme religieux à sokodé. 

Dans les deux localités, ce sont des jets de gaz lacrymogènes et courses poursuites qui sont observés. 

Difficile de circuler à certains endroits de la banlieue nord de Lomé. 

Selon nos recoupements,  cet iman,  est à la base des meetings réussis par le Parti National Panafricain, entre Mai-Juillet au stade de Agoè et de Sokodé.

Ces événements interviennent  à quelques heures des manifestations de le la coalition de l'opposition du 18 et 19 Octobre 2017. Ces marches sont par ailleurs interdites par le gouvernement togolais qui propose des meetings pour éviter des actes de vandalisme et pour permettre aux "non marcheurs" de vaquer librement à leur occupations. L'opposition, elle de son côté, maintient ses marches. 

La situation risque d'être très tendue cette semaine.



Commentaires

Faire un commentaire