Togo media 24

Le regroupement des 14 partis politiques de l’opposition a dénoncé mardi « la stigmatisation de la population togolaise et la violation de ses droits » suite à la proposition d’itinéraires de l’autorité en charge des manifestations publiques.

En conférence de presse ce 05 juin 2018 à Lomé, la coalition n’entend pas céder ‘au coup de force’ du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales. La coalition dirigée par Brigitte Kafui Adjamagbo maintient son appel aux marches des 06, 07 et 09 juin 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

En réponse à sa lettre d’information la semaine dernière M. Boukpessi Essoyaba, ministre de l’administration territoriale avait proposé à la coalition de nouveaux itinéraires contrairement à ceux empruntés par la coalition lors des manifestations passées. Selon, le ministre les riverains de ces itinéraires ont porté plainte pour avoir subi des dommages lors des manifestations de l’opposition.

Il y a quelques semaines, ces échanges de courriers caractérisés par des positions tranchées entre les deux entités ont entrainé dans la capitale, Lomé et en province des jets de gaz lacrymogène, courses poursuites et arrestations dans les rangs de l’opposition.

Les opposants au régime de Faure Gnassingbé réclament entre autres :

  • Le retour à la constitution de 1992 dans sa forme originelle,
  • Les reformes constitutionnelles,
  • La révision du cadre électoral
  • La libération des manifestations….

Pour rappel, la coalition de l’opposition manifeste depuis près de 10 mois pour la satisfaction de ses points énumérés.

Par Amedjame Kodjo GAGLONOU  

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 

 



Commentaires

Faire un commentaire