Togo media 24

A quelques heures du début du dialogue inter-togolais prévu au 15 févier 2018, le Collectif des Jeunes pour le développement (CJD) et ses partenaires ont organisé ce 14 Févier à Lomé, un atelier d’échanges et de réflexions des Organisations de la Société Civile (OSC).

Placée sous le thème de la « résolution de la crise sociologique, rôles et responsabilités de la société civile, cette rencontre qui a regroupée plusieurs acteurs de la société civile avait pour objectif  de sensibiliser les OSC sur leurs rôles et responsabilités dans la résolution de la crise socio-politique.

Lançant le début des activités de l’atelier, M. Orphée Adom, coordonnateur et vice-président du CJD constate que le Togo notre pays vit depuis le 19 août 2017, une situation sociopolitique cristallisée, date du début des manifestations sur fond de revendications des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Après quelques mois de manifestations et de revendications, les acteurs politiques ont consenti ensemble d’aller à la table de négociations.  Le collectif des organisations de la société civile pour la diplomatie non gouvernementale à quelques heures du début des travaux appelle tous les acteurs de la vie politique à aplanir leurs divergences et saisir l’occasion pour parvenir aux conclusions privilégiant l’intérêt national.

Partant de la genèse de la société civile au Togo, M. Romeo TOGBE Mawulawè, consultant et représentant togolais à l’ECOSOCC de l’Union Africaine, note que le monde associatif a beaucoup évolué depuis 1990. Pour M. TOGBE, les OSC doivent être des associations apolitiques qui ne vise pas des intérêts mais qui travaillent plutôt pour le bien être des bénéficiaires.

« Nous avons pu écouter, par exemple certaines organisations appeler explicitement le chef de l’Etat à démissionner et former un gouvernement d’union nationale. Cela nous pousse à demander au gouvernement de prendre ses responsabilités, soit pour clarifier les statuts, soit pour sanctionner ces organisations conformément aux lois en vigueur qui régissent le statut des OSC » peut-on lire dans la déclaration finale du collectif au sujet des rôles et responsabilités de la société civile.

Pour finir, le collectif des Organisations de la Société civile pour la diplomatie appelle toutes les organisations de la société civile à se constituer en sentinelle du peuple afin de veiller à la préservation de la paix pour le développement harmonieux de notre pays propice à l’épanouissement de tous les Togolais.

 

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire