Togo media 24

Dans son rôle de veille citoyenne en tant qu'organisation de la société civile, le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) a une fois encore attiré l'attention de la CEDEAO, médiatrice dans la crise togolaise et d'autres institutions étrangères sur les points de blocage.

Cette interpellation concerne la mise en œuvre de la feuille de route de l'institution sous-régionale et les actions à mener avant toute élection au Togo.
Dans une lettre ouverte, datée du 11 octobre 2018, le FCTD a rappelé à la communauté internationale, la nécessité d'opérer les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales, qui constituent la volonté de la majorité des togolais.

Dans cette optique, le Front demande au comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO : l'arrêt du processus électoral en cours, l'installation de la CENI issue du consensus du 23 septembre dernier, la reprise du recensement électoral, l’élaboration du nouveau chronogramme consensuel, confier la présidence de la CENI à une  personnalité neutre et étrangère, poursuivre les discussions pour la réalisation des reformes...

En outre, Togo Debout s'est appesanti sur la question du découpage électoral, découpage qui selon lui, comporte des disparités criardes entre le poids démographique et le nombre de sièges dévolus par circonscription électorale d'une région à une autre.

Enfin, l'organisation dirigée par le professeur David Dosseh demande à la CEDEAO d'œuvrer pour la réalisation de sa feuille route afin de permettre la résolution de cette crise de plus d'un an.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire