Togo media 24

La coalition  des 14 partis de l'opposition dit prendre acte des nouvelles mesures d'apaisement  annoncées par le gouvernement en vue de faciliter la tenue d'un dialogue permettant de sortir de la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis le 19 août 2017.

En conférence de presse ce vendredi 08 décembre à Lomé,  24 h après celle du gouvernement, la coalition se félicite de la libération des imams Alfa Hassan de sokodé et Abdoul wahidou Babaye de Bafilo tout en  émettant le vœux que tous les  détenus politiques soient libérés, "Nous demandons la libération de tous les détenus politiques sans exceptions y compris les membres de l'association  Nubueke  et toutes  les personnes arrêtées dans le cadre des affaires des incendies du marché de Lomé et de Kara" a déclaré Ouro Djikpa Tchatikpi conseiller spécial du président du PNP.

En ce qui concerne le retard accusé  dans le démarrage du dialogue, la coalition estime qu'il est lié à la non effectivité des préalables qu'elle a posée. "'Nous avons subordonné le début du dialogue à la mise en oeuvre des mesures d'apaisements, dès  que ces mesures seront prises nous pourrons commencer le dialogue " a  précisé Jean-Pierre Fabre. 

Cependant, la coalition exprime son étonnement face à l'annonce du gouvernement de  vouloir consulter les responsables des  partis politiques en vue de recueillir leurs suggestions pour le cadre et les modalités du dialogue. "Le gouvernement donne l'impression de prendre la place des médiateurs... Ce qui n'est pas son rôle" a  relevé Madame Brigitte Adjamagbo de la CDPA

La coalition poursuit dans le même sens en affirmant que le gouvernement va trop vite en besogne en annonçant que toutes  les conditions sont réunies pour permettre le démarrage du dialogue considérant que les mesures d'apaisements  annoncées ne sont qu'a leur début d'exécution.

La coalition  profite de l'occasion pour exprimer sa gratitude à leurs excellences, Pr Alpha Condé, président de la république du Guinée  et Nana Akufo-ADDO président de la république du Ghana pour leurs efforts de médiation  en vue de favoriser  le dialogue entre les protagonistes pour une sortie de crise. 

Enfin la coalition tient à réaffirmer sa disponibilité à œuvrer  dans le cadre des médiations  ghanéenne et Guinéenne pour la tenue des discussions.

Elom Adabe. 



Commentaires

Faire un commentaire