Togo media 24

Le président National du PRR, Nicolas Lawson s'est prononcé sur la situation politique, économique et sociale actuelle du Togo. 

L'ancien candidat aux élections présidentielles  face au Général Gnassingbé Eyadema et après face à l'actuel président Faure Gnassingbé, estime être l'âme du peuple.

Connu pour être très dur dans ses propos que ce soit envers le pouvoir en place ou en direction de l'opposition,  Nicolas Lawson, n'est pas allé du dos de la cuillère face au régime de Faure Gnassingbé.

Reçu  ce 12 Octobre 2017, dans l’émission «Taxi Presse » sur la Radio Taxi FM,  le responsable du PRR qualifie le gouvernement actuel d'une banqueroute et d'un gouvernement de faillite frauduleuse.  Pour Mr Lawson,  Unir est responsable de qui se passe actuellement dans le pays,  car une minorité dirigée par le chef de l’État, pille, vole et endette le Togo au détriment de la majorité des citoyens qui souffrent dans la misère et vivent dans des conditions difficiles.

Après, avoir expliqué,  que nous sommes tous les mêmes fils et filles unis et indivisible du Togo, à cause du melting pot qui existe dans la population togolaise,  il déclare que nous nous amusons à détruire le pays à cause de la politique.

Nicolas Lawson affirme que le peuple mérite d'être dans la rue car fatigué par la mauvaise gouvernance,  la misère et le manque d'emploi criarde au Togo. « Nous sommes six millions de personnes dans le pays alors que seulement cinquante  mille personnes travaillent dans la fonction publique» a-t-il ajouté.

Pour que la lutte aboutisse,  le président du PRR appelle la société civile à prendre le devant de la lutte comme au  Sénégal,  le Burkina Faso… et  aucun parti politique ne pourra mener ce combat.

Il profite de cette occasion pour fustiger l'Assemblée Nationale actuelle qui doit être dissoute par Faure Gnassingbé,  parce qu'elle pense à ses intérêts et veut que Faure dure longtemps au pouvoir pour préserver les avantages pendant que la majorité des togolais souffre. En rejetant la proposition de loi du gouvernement en 2014, cette assemblée acquise au pouvoir ne pense qu'a son propre bien.

Au sujet des réformes,  celui que certains togolais appellent affectueusement "Gromologue" prévient la mouvance présidentielle qu'elle tombera, le jour du référendum si elle ose convoquer le peuple a cette élection. « Je demande à mes amis du parti Unir  de laisser tomber cette idée insensée  de référendum »  a-t-il déclaré.

S'agissant de l'interdiction du gouvernement des marches publiques en semaine,  Mr Lawson,  précise que la constitution togolaise garantie à toute personne d'exprimer son mécontentement à travers la rue et que cette constitution est au-dessus de toute loi et décrets, en conséquence, au-dessus de la loi fixant les conditions de manifestations publiques votée en Mai 2011.



Commentaires

Faire un commentaire