Togo media 24

L’une des principales difficultés que rencontre les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Petites et Moyennes Industries (PMI) est le manque de garantie solide pour convaincre les banques à financer les porteurs de projets innovants.

Malgré, tous les talents dont dispose l’Afrique en matière de création et d’innovation, les PME/PMI,  éprouvent des difficultés de financements.  

Le Fonds GARI (Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l’Ouest), membre du Groupe African Guarantee Fund, a justement comme principal objectif de promouvoir l’accès aux financements des entreprises, par l’octroi de garanties financières ainsi qu’un soutien au renforcement des capacités des institutions financières et des PME/PMI.

Dans le but de mieux expliquer le mode opératoire des fonds de garanties, l’institution  GARI, créé en décembre 1994 et agréé en tant qu’établissement financier en 1995 a organisé ce 15 novembre 2017, une session de formation à l’endroit des journalistes en charge de l’Economie.

Le Fonds GARI, a 23 banques partenaires reparties dans les pays de l’Afrique de l’ouest. Grâce aux fonds de garanties offerts, les PME/PMI, peuvent ainsi solliciter des accords de financement pour monter leurs entreprises et faire éclore leur savoir-faire.

En dehors du manque de financements, les PME/PMI sont souvent confrontés aux problèmes de qualités de ressources humaines ou de management. Le fonds GARI appui au renforcement des capacités des institutions financières afin d’améliorer l’offre des produits en faveur des PME, d’aider les banques à répondre aux besoins en fonds de roulement à long terme des PME. Afin d’améliorer les compétences managériales des PME, un renforcement de capacités sera aussi fait au profit de ces entreprises.

Le Fonds de garantie travail à travers les banques qui traitent avec les PME/PMI. Au Togo, toutes les banques sont éligibles au  fond de garanties du groupe GARI.

Pour le Directeur Général du Fonds GARI, M. Franck ADJAGBA,  les PME constituent plus de 98% des entreprises et le 2/3 des emplois des pays développés. « Mais le manque de garantie est un frein à l’émergence des PME/PMI en Afrique » a-t-il ajouté.

C’est donc pour pallier cette difficulté d’accès au financement adapté que la commission pour l’Afrique a proposé la mise en place d’un fond de garantie pour accroitre l’accès des PME aux financements.

Togomedia24.



Commentaires

Faire un commentaire