Togo media 24

Au jour un (1) des manifestations publiques des 14 partis politiques de l'opposition,   le ministre de la sécurité et de la protection civile,  le colonel Yark Damehame a fait son exercice habituel. 

Celui de faire le point sur les manifestations publiques organisées au pays.  

Dans l'ensemble, tout s'est déroulé de façon normale hormis quelques personnes identifiées comme des gens portant des armes blanches et qui ont été molestées et ensuite remises aux forces de l'ordres. 

Par rapport à la situation de sokodé, le ministre affirme que le prefet de la localité a discuté avec les leaders de la localité pour suspendre les manifestations à sokodé à cause des armes et des munitions qui ont été arrachées aux millitaires.  

Cette mesure selon le ministre vise à garantir la sécurité de toute la population. 

Selon le ministre de la sécurité,  il y aurait eu un déficit de communication entre les organisateurs des marches et les militants.

Répondant à une question sur  le fait qu'il s'est affiché en tenue du parti Unir lors du congrès à Tsevié,  le ministre Yark affirme que le ministère de la défense a pris une décision l'autorisant à ne plus exercer comme force de l'odre ou forme armée togolaise. 

Enfin, le ministre Yark félicite le gouvernement togolais, les organisateurs et les défenseurs de droits de l'homme pour la réussite de cette première journée de manifestation, il appelle à ce que les manifestations des autres jours se déroulent normalement.



Commentaires

Faire un commentaire