Togo media 24

Depuis quelques semaines, les forces de l'ordre, de sécurité et de défense procèdent à des rafles  ou  contrôle de routine dans  plusieurs quartiers de la capitale. Certaines de ces  opérations ont  parfois conduit à des situations indésirables chez les populations. Cet état de chose a été dénoncé par le  Mouvement Martin Luther King (MMLK) à travers un communiqué publié le 21 mai 2018.

Le MMLK estime que ces opérations vue la manière dont elles se déroulent semblent sortir du cadre légal et constitueraient une atteinte aux droits de l'homme et aux libertés publiques des citoyens.

Cette organisation de la société civile va plus loin en dénonçant la violation des dispositions de l'article 21 de la constitution qui est effectuée par le truchement de ces opérations de contrôle.

C'est ainsi que le MMLK condamne l'interdiction de la conférence débat initiée  par le  Front citoyen Togo Debout dans le but de rétablir la force constitutionnelle de cet article.

Enfin, le mouvement du défenseur des droits de l’homme, le pasteur Edoh Komi, déplore les comportements abusifs et violents exercés par les hommes en treillis sur les populations et appelle les autorités à œuvrer dans le sens de la consolidation des petites avancées démocratiques.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire