Togo media 24

Les inspecteurs des pêches en charge de la gestion des ressources halieutiques du Togo et du Bénin participent depuis lundi 06 novembre 2017  à un atelier de 10 jours dans la capitale togolaise.

L'atelier se déroule au siège du Haut Conseil pour la Mer (HCM) sous la conduite de la direction de la coopération de sécurité et de défense de France  de concert avec les deux nations.

L’organisation de cet atelier  se justifie par l'augmentation  des activités de pêches illicites tout le long des  côtes du continent précisément dans le Golfe de Guinée.

Le dommage financier engendré par ce phénomène à ces états est estimé à 2,3 milliards de Franc CFA de dollars chaque année.

Selon le ministre  en charge de l'agriculture, de l'élevage et de l'hydraulique villageoise, le colonel Ouro-koura Agadazi,  il est nécessaire de s’unir pour faire  face à cette menace.

« Face à cette véritable menace, il était donc temps de mener une lutte coordonnée dans le  cadre d'une coopération bilatérale et multilatérale » a-t-il précisé.

A travers cet atelier, les  inspecteurs de l'administration du domaine, les marins, les agents de police de la pêche et toutes les entités  intervenant dans le secteur seront  éclairés grâce à des communications portant sur le système de contrôle et de surveillance des pêches, les procédures d'inspection des navires, sur terre comme en mer et des systèmes de contrôle de même que l'aspect juridique de la réplique.



Commentaires

Faire un commentaire