Togo media 24

La Représentation nationale togolaise va permettre la ratification de conventions.

Les trafiquants de biens culturels verrons le marché togolais fermer ses portes. La Représentation nationale togolaise a en décidé d’adopter en fin de semaine dernière deux projets de loi.

Un premier projet, autorise la ratification de la convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels, adoptée le 17 novembre 1970 à Paris.

Celle-ci, entrée en vigueur en 1972 vise à combattre le commerce illicite des biens culturels grâce à une coopération internationale qui devrait permettre d’affiner la lutte contre le pillage des biens culturels, en assurant la protection des patrimoines nationaux et la moralisation du commerce des biens culturels en général, et des œuvres d’art, en particulier.

Quant au second, il permet l’adhésion du Togo à la convention d’Unidroit sur les biens culturels volés ou illicitement exportés, adoptée le 24 juin 1995 à Rome.

Avec la ratification de cette convention, le Togo devrait se doter d’un véritable rempart contre les vols dans les musées et les édifies religieux, le pillage des sites archéologiques ou l’éparpillement de collections importantes. La convention d’Unidroit sur les biens culturels volés ou illicitement exportés, adoptée le 24 juin 1995 à Rome, vise, quant à elle, à faciliter le retour des biens culturels dans leur pays d’origine.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire