Togo media 24

Les commerçantes de ce marché lancent un cri de détresse. Elles ne savent plus à quel saint se vouer. Il est parfois difficile pour elles de vendre dans de bonnes conditions et surtout d’en tirer profit de leur commerce. A ceci vient s’ajouter le phénomène de double vente des frais de ticket de l’EPAM dans ce marché. Dans un communiqué qui nous est parvenu, le MMLK du Pasteur EDOH Komi relate les faits.

Lire le communiqué

ALERTE INFO/MMLK

MARCHÉ DE HEDZRANAWOE: TROP DE FRAIS DE TICKETS COMPROMETTENT LES ACTIVITÉS DES PAUVRES REVENDEUSES ET REVENDEURS, LE MMLK APPELLE LES AUTORITÉS DES  ÉTABLISSEMENTS  PUBLICS  DE L 'ADMINISTRATION DES MARCHÉS (EPAM) À UNE GESTION RAISONNABLE DU SECTEUR

C 'est avec  des lamentations, des gémissements, des grincements de dents et des cris de détresse des femmes auxquels nous avons assistés ce soir devant la violence et les menaces de la part des agents collecteurs des tickets dans le marché de Hedzranawoe.  Pour cause, le refus d’une catégorie des  femmes de ne plus payer des tickets du soir alors qu'elles sont déjà  abonnées à la facture mensuelle de 3000f et de 1000f pour le gardiennage la nuit. L’autre catégorie des femmes s’opposent au double ticket dont un le matin et un le soir faisant ainsi de 400f à 800f le frais de tickets par jour. Pour le dimanche, le frais du ticket dépend de l’humeur des collecteurs et n’est donc pas fixe. Du coup, le minimum de frais payé par une femme n'est pas moins  de 10.000f  par mois alors que les recettes mensuelles et les bénéfices sont des fois légèrement supérieurs voire inférieurs aux frais des tickets. Quel est donc leur intérêt à rester sous le chaud soleil sans pourtant vivre à la sueur de leur front?  Malgré ces frais excessifs, les lieux où sont étalées les marchandises sont accidentés et méconnaissables  surtout pendant la saison des pluies.

Pire, il n'y a pas d’éclairage public pour celles qui poursuivent leurs activités un peu dans la nuit.

Devant ce tableau obscur de gestion du marché de Hedzranawoe, ce qui est valable pour les autres, beaucoup de femmes tombent en faillite et ne savent plus à quel saint se vouer. Pour ce faire, le mouvement martin LUTHER King apporte son soutien sans faille aux femmes du marché de Hedzranawoe et invite  les autorités et les membres du Conseil d’Administration de l 'EPAM à cesser ce double payement des tickets par jour. Le MMLK exige un ticket unique par jour pour les non abonnés mensuels et l’annulation pure et simple  des frais de tickets journaliers aux abonnés.

Le MMLK appelle les collecteurs à l’humanisme et à la bienveillance dans leurs actions envers les femmes. 

Pour preuve, le MMLK dispose quelque coupure de tickets journaliers et mensuels.

LOMÉ, LE 18 JUILLET 2017.

Le Président,

Pasteur EDOH K. KOMI



Commentaires

Faire un commentaire