Togo media 24

L’opposition togolaise a poursuivi ce 30 novembre 2017, les manifestations de rues contre le pouvoir de M. Faure Gnassingbé.

Pour cette seconde journée de manifestations, les militants de l'opposition à Lomé ont été estimés à 3 000 personnes par le ministre de la sécurité et de la protection civile lors de son point de presse habituel.

Selon le ministre Yark Damehane, il n'y a pas eu d'incidents sur toute l'étendue du territoire national.

Le ministre salue le côté pacifique des manifestations du jour et souhaite que cela soit ainsi pour la troisième journée prévue le samedi 02 décembre se déroule dans le calme.

Au sujet, des manifestants venants de Agoè-Zongo, Adétikopé…qui sont détournés au niveau de l'état-major des Forces Armées Togolaises, dans la banlieue d'Agoè,  le ministre justifie cette mesure par le fais que certains ont des intentions et il ne « faudrait pas les laisser faire ». « Dans certains pays ont ne peux même pas passer devant un camp, c’est une zone militarisée qui doit rester telle » ajoute le ministre.

Visiblement,  cette décision sera ainsi, jusqu'à nouvel ordre car selon le ministre il faudrait que « la sagesse »  prévale samedi.

La coalition observe ce 01er décembre 2017, une pause d'une journée.



Commentaires

Faire un commentaire