Togo media 24

Les manifestations publiques de l'opposition les du 04 et 05 octobre 2017 ont engendrées à certains endroits, des actes de vandalisme et certains citoyens empêchés de vaquer à leurs occupations. 

Pour résoudre tous ces dérapages constatés lors des marches de l'opposition en semaine,  le gouvernement togolais préconise les marches en week-end plutôt que les jours ouvrés. Les autorités affirment avoir la responsabilité de protéger ceux qui marchent et ceux qui ne marchent pas. 

Il ne s'agit pas pour le gouvernement d'interdire les manifestations publiques mais les marches en semaine ne seront plus autorisées. A la place des marches, il n'y aura que des meetings en semaine et des marches publiques les week-ends c'est à dire les samedis et dimanches. 

``En semaine les manifestations se feront dans un lieu fixe, c'est prévu par la loi`` déclare le ministre de l'administration territoriale, Boukpessi Payadowa lors de la conférence de presse animée ce 10 octobre 2017 en son cabinet en compagnie de son collègue de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame.  

Pour les ministres, à l'exception de deux marches, les autres marches sont sorties du cadre légal. Ils déclarent avoir été saisis par des revendeurs et des citoyens par rapport à la dégradation de leurs biens. 
``Il y a des vidéos et des témoins qui sont prêts à témoigner et cela permettra à la justice de faire son travail`` ont-ils ajouté. 

Cette annonce arrive au moment où l'opposition togolaise appelle à de nouvelles manifestations les 18 et 19 octobre prochain. 

L'opposition togolaise se pliera t-elle à cette décision des autorités ? La question reste posée.



Commentaires

Faire un commentaire