Togo media 24

Les Eperviers du Togo affrontent, dimanche 09 septembre 2018, les Ecureuils du Benin au stade municipal de Lomé.  Cette rencontre entre les deux nations sœurs s’inscrit dans le cadre de la seconde journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2019.

L’enjeu de ce match au niveau des éperviers reste, la victoire afin de se relancer dans la Poule. Du côté du Benin, on espère également une victoire pour confirmer le succès obtenu lors de la première journée face à la Gambie.

Eu égard aux malheureux évènements qui ont eus lieu de par le passé entre les deux pays frontaliers, Togomedia24 a recueilli plusieurs messages d’appel à la non-violence et au fair-play de la part des acteurs, observateurs et supporters du Benin et du Togo.

Lisez plutôt :

« Le fair-play est le cœur du football et c'est pourquoi la FIFA et la CAF s'emploient à le préserver. Le football est une école de la vie. Il ne nous apprend pas seulement à célébrer ensemble des victoires, mais il nous apprend aussi à perdre. Au-delà de nos origines, il est important que lors de cette rencontre Togo-Bénin, que tous les acteurs apprennent à dépasser les différences. C'est ça, la beauté du fair-play »  

Ablam GNAMESSO, Journaliste reporter sportif à www.sportdrome.com / DP à www.beninfoot.info

« Togolais et Béninois c'est le même peuple, le football réuni les peuples dit-on souvent, donc que le match du dimanche soit dans cette même logique; que le fair-play règne et que le meilleur gagne. Mais en tant que togolais,  je suis à fond derrière les éperviers et j'espère qu'on gagnera (rires ndlr). Que Dieu bénisse les deux nations»                 

Ephrem AMAH-TCHOUTCHOUI, Contrôleur général d’une société et supporter des éperviers.

« C'est vrai qu'il s'est passé des choses de par le passé entre les deux nations quand il s'est agit de football mais je crois qu'on doit passer au-dessus. Le football doit rester un jeu avec un vainqueur et un perdant ? Des fois, on peut se partager les points et tout le monde est content. Mais quoi qu'il arrive dimanche, tout doit rester dans le cadre du football, c'est à dire fair-play et amitié. Aux supporters qui viendront dimanche au stade, jouer votre rôle, celui de pousser votre équipe de cœur. Sans plus ».                        

Steven Lavon, Journaliste, Rédacteur en chef, www.africatopsports.com

« Je souhaite une bonne chance à l’équipe nationale du Togo contre le Benin. Mais que le match se déroule dans le fair-play total. Dirigeants, supporters, footballeurs, ‘Togolais et Béninois sommes des peuples frères’ »                                                                         

Hugues KAO, Entraîneur de Football à Ajman FC aux Émirats arabes unis.

« Je pense que nous avons tiré leçons de ce qui s’est passé. Aujourd’hui, il n’est plus question de tomber dans les mêmes erreurs. Tous les acteurs des deux pays doivent accepter le résultat le dimanche pour préserver l’union et la paix qui a toujours caractérisées les deux nations »                                                                                 

Samson Hetchénou, Informaticien, supporter du Benin.

« Peuple Togolais et Béninois, nous sommes des frères. Le football ne doit pas nous diviser. Bien au contraire. Acceptons le résultat, soyons fair-play, évitons tout acte de violence. Vive la fraternité entre les peuples »                                                               

Alfred KOLANI, Journaliste sportif à la télévision nationale Togolaise (TVT).

« Deux équipes de football, deux adversaires pendant 90 minutes voire plus mais un seul peuple pour toujours. Non à la violence »                                                                           

Issa Hassane, Amateur de football.

« Moi je suis de nationalité Béninoise, mais je vis au Togo. Il n’y a pas de différence entre le Togo et le Benin, plutôt, plusieurs choses nous réunissent. Ce n’est pas le football qui est un jeu qui va nous diviser. Quel que soit le résultat, soyons calme et acceptons le »                                                                                                                

LOGOUSSOU Eyram, psychologue, supportrice des Écureuils.

« Le Togo et le Benin sont deux peuples frères liés par l’histoire. En aucun cas, le football ne doit nous diviser. Nous devons à travers ce match de dimanche, enterrer la hache de guerre de 2007 et prôner le fair-play. Le football reste un jeu. Quel que soit le gagnant de la partie, Togolais et Béninois ont le devoir de rester ensemble. »                                        

Fifi Assogbavi, Journaliste, DP www.togofoot.info

 

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire