Togo media 24

La société de téléphonie mobile Moov Togo, depuis plusieurs années, s’est donnée pour objectif d’apporter son soutien à la femme togolaise à travers le projet dénommé «Weena». Il s’agit essentiellement pour cette compagnie de permettre aux femmes veuves ou démunies de jouir d’une autonomie financière à travers la création des activités génératrices de revenus.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, Moov a offert d’importants lots et procédé à la remise de chèques à la communauté «weena» de la région maritime ce 06 octobre 2017, dans la localité de Agoè-Zossimé. 

Près d’une trentaine de femmes réunies en association, venues de toute la région maritime, a reçu des chèques de 1 750 000 FCFA pour l’achat d’unité de production (machine à coudre, engrais, volailles pour l’élevage…), de 980 000 FCFA pour l’installation de 4 points de Flooz, 500 000 FCFA pour l’installation d’un point de vente Flooz à Mme Tchamdja et l’installation de 44 points de vente EDV (4 pour Kouvé et 40 pour le maritime).

Pour le directeur général de Moov Togo, M. Albala TABILA qui a présidé cette cérémonie de remise, les femmes togolaises contribuent à 46% du PIB du Togo et il faudrait soutenir les femmes battantes qui ont juste besoin d’un petit appui pour fructifier ses activités. « Je crois en la femme togolaise, il faut lui offrir sa dignité en lui donnant les moyens de prendre en charge les enfants » a-t-il ajouté. 

« Je suis très fière de ce que Moov Togo vient de nous offrir, je pense bien le mettre à profit pour subvenir à mes besoins et à celui de mes enfants, le témoignage de mes sœurs m’a donné le courage de travailler et de mettre du sérieux dans mes activités » affirme l’une des bénéficiaires. 

Rappelons que ce projet lancé depuis 2014, couvre toutes les cinq régions du Togo, bref toutes les femmes togolaises ou démunies  regroupées au sein d’une association sans distinction de race, d’ethnie ou d’appartenance  politique. 

La remise de ce jour  constitue l’avant-dernière opération de l’année 2017.



Commentaires

Faire un commentaire