Togo media 24

Le président par intérim du Parti des Togolais (PT), Nathaniel Olympio, s’est prononcé lundi 14 Mai 2018, sur l'évolution de la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis plus de huit  mois.  

Selon l’actuel responsable du Parti des Togolais, la coalition de 14 partis politiques de l’opposition, n'est pas dans l'impasse, car une lutte pour la liberté est une lutte qui est âpre. « Je ne suis pas certain que nous sommes dans l'impasse » a-t-il indiqué.

Pour Nathaniel Olympio, la situation actuelle, c’est-à-dire la difficulté pour le regroupement  d'organiser des manifestations est due à la répression violente et au dispositif militaire déployé par le pouvoir pour faire peur et casser le moral des populations.

Tout en reconnaissant que la concession faite par la coalition en ce qui concerne la cessation des manifestations pendant le déroulement du dialogue est une erreur, M. Olympio dénonce la volonté du pouvoir qui veut profiter de cette situation pour empêcher les libertés constitutionnelles concernant les droits de manifester.

« Nous avons concédé la  cessation des manifestations au président Ghanéen, aujourd’hui nous le payons très amèrement » a-t-il reconnu.

Pour arriver à sortir de cette situation, le président par intérim du PT, pense que la coalition doit-être plus inventive, mettre en place d'autres stratégies pour casser la spirale de violence du pouvoir.

En ce qui concerne le dialogue et l'organisation des élections annoncées par le chef de l'État, l'homme politique pense qu'il faut revoir le format du dialogue pour l'adapter à notre réalité afin de trouver une solution. Car les élections ne sont pas la solution et la coalition n'est pas dans cette logique.

Pour conclure, ce fin communicateur rassure les populations togolaises et les appelle à rester mobilisées pour l'achèvement de la lutte de la liberté.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire