Togo media 24

L'opposition togolaise réunie au sein de la coalition de 14 partis politiques, compte marcher en semaine en dépit de l’interdiction du gouvernement.

Suite aux  manifestations de la coalition les 04 et 05 octobre 2017,  le ministre en charge de l’administration territoriale et celui de la sécurité ont estimé que ces marches sont sorties de leurs cadres. Pour les autorités, certains manifestants  de l’opposition sont allés obliger les vendeurs de certains quartiers de Lomé à fermer boutique et délogés les élèves dans les établissements scolaires.

Le gouvernement  pour éviter que ces faits se reproduisent a interdit lors d’une conférence de presse les marches en semaine en préconisant les meetings et les marches en weekend.

Pour Nathanaël Olympio du Parti des Togolais et membre de la coalition des 14, aucune  loi n’interdit les marches en semaine tout en confirmant que l’opposition maintient ses manifestations du 18 et 19 octobre prochains.

Celui qui coordonne actuellement les activités du groupe des ‘six partis politiques’, l'opposition a battue en brèche la dernière décision du gouvernement concernant l'interdiction des marches les jours ouvrés.

Pour celui qui assure l'intérim à la tête du parti des togolais, la coalition a décidé de marcher en semaine car cela  cadre avec sa démarche en vue d'obtenir la satisfaction de ses  revendications.

Nathanaël Olympio n'a pas manqué de pointer du doigt,  la misère ambiante et les conditions de précarité dans lesquelles   vivent la majeure  partie des togolais.

Pour le responsable du Parti  des Togolais, aller à un référendum ne ferait qu'envenimer la crise politique qui secoue le pays. « L’organisation du référendum est une volonté de conduire le peuple dans l'impasse » a-t-il ajouté.

« L'élection d'une partie des membres de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) par les députés de la majorité est un non évènement » a-t-il  déclaré chez nos confrères de pyramide FM ce 15 octobre 2017.

Il a profité de cette tribune pour lancer un appel à tous les togolais afin qu'ils sortent massivement pour les manifestations du 18 et 19 octobre afin de dire non au référendum envisagé par le pouvoir et résister à la décision d'interdiction des manifestations en semaine prononcée par le gouvernement.

 



Commentaires

Faire un commentaire