Togo media 24

Le Front citoyen Togo debout a animé mercredi 07 Février à une semaine du début du dialogue inter-togolais prévu le 15 Février 2018, une conférence publique d’informations et d’échanges à Lomé.

Cette organisation de la société civile togolaise entend jouer un rôle de ‘veille’ dans le cadre du  prochain dialogue inter-togolais entre les différents protagonistes de la crise togolaise qui secoue le pays depuis le 19 août 2017.

Pour le professeur David Dossey, coordonnateur de ce mouvement le prochain dialogue doit permettre de trouver une sortie de crise pacifique et de surcroît répondre aux aspirations profondes du peuple. « Ce dialogue doit nous permettre d'obtenir ce que nous avons demandé pour une sortie de crise. Nous n'avons pas demandé le dialogue pour une faveur mais pour une sortir de crise » a-t-il déclaré.

Selon David Dosseh, le peuple togolais fait partie d'une communauté dans laquelle l'alternance pacifique est légion d'où la nécessité pour le peuple de connaitre à son tour l'alternance. « Nous aurons l'alternance qu’ils le veuillent ou non » a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le coordonnateur de Togo Debout n'a pas été tendre envers les organisateurs du colloque sur la constitution de 1992 dont le retour à la version originelle constitue l'une des revendications de la majorité des togolais qui manifeste dans les rues depuis plus de six (6) mois.

Pour le professeur, ce symposium est impotent du moment où les organisateurs au nom de la légalité ont tenté de cautionner les forfaitures qui ont précédées à l'avènement au pouvoir du chef de l'État actuel en 2005. « Ce colloque sous le couvert de la légalité tente de couvrir une véritable forfaiture que nous avons connue en 2005 » a-t-i indiqué.

Le front citoyen Togo debout met en garde les différents participants au dialogue et les exhorte à  œuvrer pour une sortie de crise qui va dans l'intérêt du peuple togolais.

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire