Togo media 24

Plusieurs fois arrêté dans son pays pour ses prises de position politiques contre le président Alpha Condé,  le reggae man guinéen, Elie Kamano, a chanté pour le Togo.

L'artiste engagé pour les libertés démocratiques dans toute l'Afrique a dédié une partie de son temps de scène pour soutenir le peuple togolais qui conteste depuis plus de deux mois dans les rues le régime cinquantenaire des Gnassingbé.

« Nous ne voulons plus de bain de sang » a-t-il lancé lors du concert du festival FILEP 2017 au Burkina Faso avec plusieurs artistes engagés notamment Smokey, Almady KJ, Marechal zongo...

Le combat mené par l'artiste Elie est semblable à celui des  artistes togolais comme Ras Ly, Amen Jah cissé, Ras sankara, Eric mc...

Depuis le début des contestations du régime de Faure Gnassingbé en Août 2017, l'on a enregistré environ une quinzaine de décès.

Togomedia24.com



Commentaires

Faire un commentaire