Togo media 24

« Je vous assure que dans le contexte actuel nous ne pouvons que prendre acte du communiqué des médiateurs » c'est en ces termes que s'est exprimée Mme Brigitte Adjamagbo, coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques  en réaction  au communiqué rendu public par les médiateurs de la crise togolaise.

Intervenant sur une radio de la capitale, celle qui vient d'être élu parmi les 100 personnalités  les plus influentes  de l'année 2017 par le magazine africain NewAfricans affirme que « tout en prenant acte du communiqué des médiateurs, la coalition mènera des démarches auprès de ces derniers pour des clarifications sur certains points du communiqué».

Réagissant sur le fond du communiqué,  Mme Adjamagbo pense que le droit de manifester est un droit constitutionnel et que seuls les togolais peuvent décider d'en faire  usage ou non « le droit de manifester est un droit constitutionnel et la latitude nous revient d'en faire usage ou non » précise-t-elle.

La secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) a réaffirmé  l'attachement de la coalition à ses mesures d'apaisement qui permettrons le bon déroulement du dialogue, « nous veillerons à ce que ces mesures soient prises et d'ici le 15 février nous ferons le point ».

Pour finir, elle met en  garde le pouvoir quant-à l'incertitude qui pourrait s'installer dans le pays suite à un éventuel échec du dialogue « j'exhorte le pouvoir à faire de sorte que ces assises nous permettent de trouver des solutions durables pour ne pas pousser les togolais vers des solutions extrêmes »

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire