Togo media 24

« Il n'est pas question pour la coalition d'apposer sa signature sur un quelconque document permettant à Faure Gnassingbé d'être à nouveau candidat en 2020 » c'est en ces  termes que c'est exprimé le délégué national de l'Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS-TOGO) sur le dialogue inter togolais qui a démarré lundi 19 février sous avec la facilitation  du président Ghanéen Nana Akufo-Addo.

Reçu dans une émission sur les plateaux de la radio Nana Fm, monsieur Antoine Folly, a une fois encore réaffirmé la fermeté de la volonté du groupe des 14 à défendre jusqu'au bout sa revendication principale qui consiste au retour à la constitution de 1992 et ses implications.

Le délégué Général de L'UDS-TOGO a reconnu comme ses autres collègues de la coalition qu'il y a eu blocage lors de la deuxième journée des travaux du dialogue.

Toutefois il affirme que le blocage était foncièrement lié aux implications du retour de la constitution de 1992. « Le blocage n'était pas liée aux principes du retour de la constitution mais aux implications » a-t-il expliqué.

Il faut rappeler que les travaux du dialogue politique entre les protagonistes qui est censé régler la crise sociopolitique qui secoue le Togo depuis plus de six (6) mois ont été suspendus le vendredi 23 Février à cause des blocages précités.

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire