Togo media 24

Presque tous les jeunes garçons ou filles rêvent de ressembler à une star de musique, du sport ou encore de la culture. Jusque-là rien d'anormal, puisque plusieurs personnes ont imité des grands et sont devenus de grandes personnalités aujourd'hui.

Là où le bât blesse, c'est se faire passer pour un artiste en usurpant son identité pour escroquer des honnêtes citoyens. C'est le cas ici du jeune homme nommé Mathias N’Dakena qui fait croire aux gens qu'il est l'artiste Togolais de l'humour Gogoligo.

Pour opérer ses sales besognes, ce jeune qui imite presque parfaitement, Gogoligo, a ouvert un compte Facebook sous le nom de "Gogoligo l'héritier" et aussi en utilisant plusieurs numéros de téléphone pour soutirer de l'argent aux fans et admirateur de l'unique N'TSULEY MAWULIKPLIMI KOMI dit Gogoligo. 

Pendant plusieurs mois, Mathias, a escroqué de l'argent et commis bien d'autres actes comme étant l'humoriste. 

Comme l'adage le dit si bien, dix jours pour le voleur un jour pour le propriétaire, ce patenté escroc vivant à Gbadago a été appréhendé par les autorités sécuritaires du pays notamment le Service de Renseignements et d’Investigation (SRI).

Interrogé, l'intéressé reconnaît avoir usurpé de l'identité de l'artiste Gogoligo. Il a reconnu également avoir menti aux gens qu'il est Gogoligo pour se faire de l'argent.

Cet acte qui est punissable par le code pénal togolais, n'est pas du tout à encourager chez les jeunes. Il faut comme l'on dit souvent "se battre pour gagner son pain quotidien".

C'est encore une fois l'occasion de saluer la bravoure du SRI, de la gendarmerie et de la police nationale qui ont mis fin à la cabale de ce bandit qui a causé du tort aux fans de cette star de la culture togolaise.

Contacté par notre rédaction pour plus d’informations, l’artiste Gogoligo affirme avoir « été vraiment gêné par des insultes et des interpellations pendant plusieurs mois pour avoir escroqué les gens ».

« Au début quand j’ai été interpellé, j’ai fait des vidéos et passé des messages sur mes comptes officiels pour appeler les gens à la vigilance » nous a ajouté Gogoligo.

En attendant de répondre de ses actes devant la justice, ce boulanger de profession a été déposé à la prison civile de Lomé.

Nous ne pouvons conclure cet article qu'en appelant à la vigilance des togolais et surtout des fans des artistes et personnalités afin de ne pas tomber dans le traquenard de ce malfaiteur. 

Des milliers de ces genres d’escroc, il en existe, alors vigilance.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire