Togo media 24

Le Togo est l'un des pays de la sous-région avec un faible taux de pénétration haut débit fixe et mobile.

Ce taux qui était de 20,80% au 31 décembre 2016 découle de plusieurs facteurs. Le groupe Togo Télécom qui est l'union de Togo cellulaire et de Togo télécom présente malheureusement aujourd'hui des carences qui ne vont pas à l'avantage des populations.

Ces populations  déboursent assez de leurs moyens pour se procurer du service de ce Groupe avec peu de satisfaction. Le manque de cohérence des offres, la duplication des moyens et ressources,  le besoin de professionnalisme et le développement des compétences sont entre autres les maux relevés par le diagnostic des experts nationaux et internationaux.

Le gouvernement togolais soucieux de tous ces problèmes qu'endurent les populations a pris en conseil des ministres le 13 juillet 2017, un décret de mise place d'une société de Holding dénommé pour l'instant TogoCom.

Cette société aura donc 3 filaires,  TogoServiceCom, TogoInfraCom et TogoInstalCom. Contrairement aux accusations portées contre Mme Cina Lawson, ministre des postes et de l'économie numérique  d'avoir créé de toute pièce cette société, il faut reconnaître que cette transformation s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique du gouvernement.

En plus de cela s'ajoute le fait que le Togo désir ardemment bénéficier du Millenium challenge Corporation. Pour bénéficier de ce programme du gouvernement américain, il faut faire un effort assez convainquant dans le domaine des télécommunications.

Si l'on se rend compte des difficultés rencontrées par les commerçants, les hommes d'affaires et la population générale en ce qui concerne la télécommunication, il s'avère nécessaire et urgent d'œuvrer tous pour cette transformation bénéfique pour le pays.

Cette transformation du Groupe Togo télécom permettra de fixer de nouveaux objectifs clairs axés sur les résultats en vue de l'amélioration des télécommunications. 

Cette transformation s'impose car la gestion faite d'elle dans le passé par l'ancien Directeur Général, monsieur Sam   BIKASSAM a nui gravement à la société.

Aussi, il faut reconnaître en cette action une volonté du gouvernement et non une invention de madame Cina Lawson pour faire tomber des têtes.

Nous pensons qu'elle ne fait qu'appliquer en tant que mandante,  le décret pris en conseil des ministres le 13 juillet 2017.

Le temps n'est plus à l'appel à démission de Mme Cina Lawson mais plutôt de trouver les retombées pour les populations avec cette transformation du Groupe Togo télécom.

Cette transformation ne va pas à l'encontre des employés de ces sociétés mais plutôt pour le profit des six  millions de togolais.

Pour atteindre un taux de pénétration élevé de haut débit fixe et mobile, les cadres et experts travaillent activement. Les Directeurs généraux des deux sociétés sont impliqués. 

Rappelons que la conception de ce programme s'est de déroulée de manière participative avec l'implication effective des experts et cadres de Togo télécom et Togo cellulaire.



Commentaires

Faire un commentaire