Togo media 24

La situation politique actuelle du pays n'est plus favorable à l'organisation d'une rencontre internationale de haut niveau. Après le report du sommet Israël-Afrique, c’est le tour  de la Conférence des Ministres de la Francophonie de faire les frais de cette crise.

Le gouvernement togolais a annoncé ce 23 octobre 2017, que cette conférence prévue initialement en  Novembre ne pourra plus se tenir à Lomé.

«Le Gouvernement togolais, après consultation avec les instances de l’Organisation Internationale de la Francophone (OIF), principalement la Secrétaire Générale Son Excellence Madame Michaëlle JEAN, et en vue de s’offrir tous les moyens nécessaires de mieux préparer cette rencontre internationale de haut niveau, informe que cette Conférence ministérielle de la Francophonie ne pourra plus se tenir à Lomé du 24 au 26 novembre prochains comme initialement prévu » peut-on lire dans le communiqué du gouvernement.

Si le gouvernement ne donne pas de raisons sur le motif de cette annulation, il est assez évident que ce sont les manifestations et la pression politique de l'opposition sur le pouvoir de Faure Gnassingbé qui seraient à la base de cette annulation.

Le sommet Afrique-Israël qui devait se tenir en ce mois de octobre avait aussi été reporté à cause des mouvements politiques. 

L’opposition sera encore dans les rues du Togo, les 7, 8 et 9 novembre 2017.



Commentaires

Faire un commentaire