Togo media 24

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo (ANIAC-TOGO) a entamé depuis quelques semaines, une tournée nationale d’informations et de sensibilisations à la base sur les effets désastreux des produits chimiques et des mesures de prévention et de protection.

Après les phases des Savanes, de Kara, de Tchaoudjo, des Plateaux et celle de Tsévié hier, l’étape de la préfecture du Golfe pour le compte de cette sortie de sensibilisation a eu lieu ce 24 août 2018 à Lomé.

Cette tournée nationale selon le président de l’ANIAC, M. Bruno BOYODE a plusieurs objectifs. D’abord, il s’agit de permettre à la population togolaise de comprendre et de   s’approprier le concept des produits chimiques qui nous entourent dans notre vie quotidienne et qui nous permettre de vivre aisément. Ensuite sensibiliser les populations sur les effets néfastes et la gestion de ces produits chimiques.

« On entend par armes chimiques ou produits chimiques toxiques, tout produit chimiques qui, par son action chimique sur des processus biologiques, peut provoquer chez les êtres humains ou animaux la mort, une incapacité temporaire ou des dommages permanents » a indiqué M. Bruno BOYODE, en ce qui concerne le concept des armes chimiques.

M. Bruno BOYODE , Président de l'ANIAC TOGO

Outres la phase de sensibilisation et de prévention, l’ANIAC, prévoit très prochainement  soumettre au gouvernement togolais, un document portant sur les lois devant régir l’utilisation des produits chimiques. D’après l’agenda de cette agence qui est sous la tutelle du ministre des affaires étrangères de la coopération et de l’intégration africaine, dans deux ans le document sera près.

Cependant, en attendant le vote par l’assemblée nationale de cette loi spécifique au domaine, le nouveau code pénal en son article 564 puni d’une peine de 10 à 20 ans de réclusion criminelle et d’une amende 5. 000 000 à 100 000 000 de FCFA, toute personne qui sans autorisation : - met au point, fabrique, acquiert, stocke ou conserve des armes chimiques ou transfère directement ou indirectement à qui que ce soit ; emploie des armes chimiques, entreprend des préparatifs militaires quels qu’ils soient en vue d’un emploi d’armes chimiques ; utilise des agents de lutte antiémeute en tant que moyens de guerre ; aide ; encourage ou incite une autre personne.

La cérémonie de sensibilisation de ce jour s’est déroulée en présence de M. DARE Baltché, le représentant du préfet du Golfe, de M. DZANYI Yaovi, représentant le président de la délégation spéciale de préfecture du golfe ainsi que de plusieurs invités venus des différents ministères, de la douane, de la police nationale de la gendarmerie…

Pour rappel, l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques au Togo (ANIAC-TOGO) a été créé, le 04 Novembre 2015 par décret N° 2015-082/PR.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire