Togo media 24

La 11ème édition de la journée nationale de soutien aux personnes vivants avec le VIH/Sida organisée par la plateforme Lomé Commune des organisations de la société civile en lutte contre le SIDA a eu lieu ce vendredi à la place du « 28 septembre » en face de lentrée du CHU Campus.

Au cours de cette journée commémorative, les associations membres de la plateforme ont procédé à des activités de sensibilisations sur les modes de transmission des infections sexuellement transmissibles et le VIH/SIDA. Des séances de conseil-dépistage et de distribution des préservatifs masculins et féminins ont été les autres activités qui ont meublées cette célébration. « Dans matinée, nous avons a commencé avec les animations, les dépistages, les conseils, les sensibilisations» a déclaré M. Éric Gunn, président du comité d'organisation.

Dans son allocution, M. Eugène Novon, président national de la plateforme a remercié les uns et les autres pour le travail abattu et les a convié à plus d'effort pour continuer la riposte car dit-il « Nous avons un nouveau défi, c'est que la lutte s'essouffle », l'objectif c'est d'arriver à zéro infection d'ici 2030 comme le veut les objectifs du  millénaire à l'horizon 2030.

De son côté, le président du RAS+ Togo,  Augustin Docla, a rappelé les objectifs de la dite journée et a précisé que « C'est une journée de plaidoyer envers les bailleurs technique-financier  et de prise de conscience pour l'amélioration des conditions de vie des personnes vivants avec le VIH/ Sida »

La représentante du coordinateur national du Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) a pour sa part lancé un message en direction des PVVIH, les appelants à accepter leurs statuts sérologiques, à le comprendre et à s'armer de courage pour vivre de façon positive. 

Les grandes innovations de cette édition sont entre-autres : la foire, le débat direct avec les bénéficiaires, les populations clés (hommes ayant des rapports sexuels avec dautres hommes, les professionnels de sexe, les UDI) et la  présence des présidents des plateformes régionaux. « La rénovation c'est l'intégration du système de la foire, c'est d'avoir réussi à faire un débat avec les bénéficiaires» a indiqué M. Eric Gunn

Les activités ont pris fin vers 18h 30, avec l'allumage de bougies et les prières des différentes confessions religieuses  en mémoire des  personnes décédées suite à l'infection du virus du VIH/SIDA.

Elom ADABE



Commentaires

Faire un commentaire