Togo media 24

Depuis quelques semaines,  le ministre de la sécurité et de la protection civile,  Yark Damehame s'est donné comme exercice de faire la situation des manifestations du parti au pouvoir comme de l'opposition.

Pour l'acte de ce 05 Octobre 2017, le Colonel Yark était face à la presse accompagné de son collègue de la communication et des sports, M. Guy Lorenzo.

Pour les manifestations de l'opposition,  tout a débuté timidement à Lomé (15.000 personnes) comme dans d'autres localités du pays.  Mais le ministre de la sécurité constate que Certains manifestants sur motos en direction du marché de Bè ont menacé les commerçants qui ont dû fermer les boutiques. Un autre groupe de manifestants qui s'est détaché aussi au niveau de certains quartiers a perturbé les activités normales en menaçant et violentant certains compatriotes qui ne manifestaient pas. 

Le ministre déplore ces actes et présente les compassions du gouvernement aux personnes victimes de ces actes. M. Yark promet de faire la situation et de poursuivre les responsables devant la justice.

A Sokodé,  environ 2000 personnes étaient  dans la rue.  Et certains ont tenté de déloger des élèves et placer des barricades. 

En ce qui concerne le parti au pouvoir, Unir, deux meeting de sensibilisations étaient organisés à Lomé plus précisément sur le terrain de Forever et celui de Ceco à Agoè. Ils étaient estimés à 4500 personnes.

Au sujet du communiqué conjoint  des trois  institutions internationales, le ministre Guy Lorenzo affirme que  le gouvernement sortira un communiqué dans les prochains jours. Il rappelle que le communiqué demande le dialogue et l'apaisement entre les togolais. 

Le ministre de la sécurité estime que la formation des militants doit être faite par les partis politiques et pour la presse d'être responsable et de dénoncer les dérives des uns et des autres.

Deux interpellations ont été faites au quartier   hedzranawoé à Lomé.



Commentaires

Faire un commentaire