Togo media 24

« L’importation incontrôlée de véhicules d’occasion, hors normes, et leur utilisation porte préjudice à la sécurité routière (enjeu majeur de santé publique et de protection des personnes) puis engendre la dégradation précoce des infrastructures routières ainsi que des coûts énormes pour l’entretien routier. »

C’est l’un des constats effectués par le gouvernement togolais qui compte à l’avenir règlementer l’importation des véhicules automobiles d’occasion au Togo. En conseil des ministres mercredi 10 janvier 2018, l’état togolais a adopté un décret pour contrôler prochainement l’entrée anarchique au pays des véhicules d’occasion.

Désormais le Togo ne sera plus une poubelle des véhicules d’occasion, qui une fois mis en fonction ne tiennent pas plus de deux ans.

Mis à part l’enjeu sécuritaire, sur le plan environnemental, ces véhicules d’occasion engendrent des nuisances considérables et émettent des substances polluantes, exposant ainsi les populations à des risques de maladies respiratoires aigües.

Avec ce décret, le Togo entend  ainsi assainir le parc automobile et surtout sauvegarder la vie des citoyens, victimes de l’insécurité routière liée entre autres à l’état délabré de ces véhicules d’occasion hors normes.



Commentaires

Faire un commentaire