Togo media 24

La pandémie du  VIH/SIDA, demeure une réalité sur le continent africain. Au Togo, plusieurs Organisations de la Société Civile (OSC) se sont engagées dans la lutte contre cette maladie.

Réunies au sein de la plate-forme des OSC de lutte contre le VIH/SIDA, elles organisent le 28 septembre de chaque année une journée  de célébration en mémoire des personnes victimes du VIH/SIDA.

Placé sous le thème « Apports des acteurs pour l’atteinte des 90 90 90 », une série d’activités  a été retenue dans le cadre de la célébration de l’édition 2017 de la journée de solidarité avec les personnes vivant avec le VIH/SIDA.

Au cours d’une conférence de presse organisée ce 15 novembre 2017, la plate-forme des OSC de lutte contre le VIH/Sida, Lomé Commune a exposé les activités retenues pour cette édition ;  l’aménagement  de la place du 28 Septembre, l’organisation de la foire des associations à la place du 28 Septembre ; l’organisation d’un match de football le 16 novembre 2017 sur le terrain de CERFER ; un pique-nique autour de la piscine ; le dépistage…

En marge de ses activités, un plaidoyer se fera auprès des bailleurs de fonds afin de continuer leurs appuis à la société civile dans la riposte contre le VIH/SIDA.

L’activité phare qui consiste à l’allumage de bougie en mémoire des victimes aura lieu le vendredi 17 novembre 2017 à 17 h 30 à la place du 28 septembre située en face de l’entrée du CHU Campus de Lomé.

Notons que la commémoration de cette année a reçu l’appui technique et financier de la part du Secrétariat Permanant du CNLS et des organisations de la société civile.

« La plate-forme Lomé Commune entend poursuivre ses actions auprès des personnes vivant avec le VIH/SIDA » a indiqué M. Elie APEDO, le président de la plate-forme Lomé commune.

« Pour ce faire, elle utilisera une démarche à base communautaire pour l’analyse des problèmes et des réponses à apporter afin de banaliser la stigmatisation et de poursuivre l’atteinte de l’objectif 90 90 90 » a précisé M. Apedo.

Au cours de ces activités, un dépistage volontaire anonyme et gratuit sera organisé avec la distribution gratuite de préservatifs.

Rappelons qu’initialement prévue pour le mois de septembre cette célébration a été reportée à deux reprises à causes mouvements socio-politiques qui prévaut au Togo, depuis Août 2017.

 



Commentaires

Faire un commentaire