Togo media 24

Le Président des Forces Démocratiques pour la République (FDR) membre de la Coalition de 14 partis politique de l’opposition, Me Dodji Apevon s’est prononcé dimanche sur l'actualité sociopolitique du pays.

Reçu sur un media local, Me Dodji Apevon dénonce les répressions sanglantes des dernières manifestations de la coalition de l'opposition et réaffirme une fois encore l’engagement de celle-ci à continuer la lutte.

Sur le blocage du dialogue et concernant la question spécifique d'une nouvelle candidature de Faure Gnassingbé, l'avocat a pointé du doigt la mauvaise foi du pouvoir qui tente de réduire le débat autour de la personne du chef de l'État dans l’optique de refuser les réformes.

Pour le président des FDR, l'opposition a démontré sa bonne foi en revoyant sa position initiale contrairement au pouvoir qui joue au dilatoire et campe sur sa position qui consiste à aller vers un référendum qui ne fera que compliquer les choses. Position, qui selon lui a été précisée par le chef de l'État via son message du  27 avril dernier. « Il ne dit rien de différent de ce qu'il a dit dès le départ » a-t-il déclaré.

Me Apevon a également réagit par rapport aux dernières recommandations de la CEDEAO concernant la crise au Togo. Pour cet animal politique, la CEDEAO demande aux facilitateurs de travailler ensemble avec les protagonistes afin de lui proposer une sortie de crise.

Il est revenu sur la célébration du 58ème anniversaire de l'indépendance du Togo en affirmant que la seule façon d'arriver à célébrer ensemble le 27 avril est de faire la réconciliation en opérant les reformes.

En guise de conclusion, le député a réitéré la foi de coalition au dialogue et sa volonté à travailler pour son aboutissement heureux.

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

                                          



Commentaires

Faire un commentaire