Togo media 24

La Coordination des Syndicats de l'Education du Togo (CSET) appelle de nouveau les enseignants à observer quatre jours de cessation de travail à compter du mardi 13 février 2018. L’information émane d’un communiqué rendu public le lundi 12 février 2018 par cette organisation syndicale.

La raison principale qui motive ce nouveau mouvement de grève est liée à la demande faite par la CSET  afin qu’une place prioritaire soit accordée aux questions de primes et d'indemnités lors des  discussions qui se déroulent dans le groupe de travail mise en place par le premier ministre dans le but de trouver des solutions aux maux qui minent le secteur de l'éducation nationale.

Selon le même communiqué, seule une solution rapide à ces préoccupations précitées permettra de ramener un climat de quiétude dans le  secteur de l'éducation en attendant la prise en compte des autres points. « Cette question doit être abordée en temps record afin d'apporter une accalmie et de permettre d'aborder les autres dans la sérénité » préconise la CESET.

Outre les primes et indemnités, les enseignants réclament la mise à disposition du statut particulier remis au  premier ministre, l'organisation d'un concours spécial à l'intention des enseignants volontaires du secteur public en vue de leur intégration dans le cadre du fonctionnaire de l’enseignement etc....

Elom Adabe

Pour vos annonces, contactez Togomedia24 au 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire