Togo media 24

Mécontente de l'organisation des législatives du 20 décembre 2018 de façon unilatérale par le gouvernement Togolais "RPT-Unir", la coalition des 14 partis politiques de l'opposition a appelé à une série de manifestations de 10 jours.

Cet appel à la 'résistance de l'opposition togolaise qui devrait débuter ce samedi 08 à été interdit par le ministre de l'administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales Payadouwa Boukpessi. Mais cette interdiction du ministère, n'a pas ébranlée la détermination, des vaillants militants de la coalition.

Au terme d'une journée mouvementée par des courses poursuites gaz lacrymogènes entre les forces de l'ordre et manifestatants dans plusieurs quartiers de Lomé et de certaines villes de l'intérieur du pays ( Sokodé, Tchamba, Bafilo...), on dénombrerait malheureusement trois morts et plusieurs blessés au sein des jeunes, selon certains responsables de ce regroupement politique.

En ce qui concerne, la campagne électorale pour le scrutin du 20 décembre 2018, en vue de remplacer les députés à l'Assemblée nationale, celle-ci bat son plein.

Au vu de ce qui s'est produit aujourd'hui au Togo, on risque de revivre le schéma habituel, Élections - contestations- répressions- morts- dialogue.



Commentaires

Faire un commentaire