Togo media 24

Le gouvernement togolais pour répondre aux besoins des bacheliers de l'intérieur du pays et faire face au nombre exponentiel de nouveaux étudiants chaque année a créé en 2004, une université à Kara.

Cette université de Kara reçoit aujourd'hui des milliers d’étudiants venus des localités voisines. Parmi eux, ceux de la préfecture de Doufelgou qui sont obligés de parcourir plus de 10 kilomètres avant de rejoindre le premier arrêt de bus à Pya.

« Les étudiants qui viennent de Doufelgou sont obligés de se lever à 3 h du matin pour marcher jusqu'à Pya pour prendre le bus pour l’université, c’est difficile pour eux » s’est indigné, M. Isaac, un témoin du chemin de croix de ces étudiants.

M. Isaac poursuit en affirmant que « tous ceux qui ne parviennent pas à rejoindre Pya à temps, sont contraints par la situation de continuer leur marche jusqu'à l’université de Kara ».

S'il faut se taper toute cette distance avant d'arriver à l'Université, avec quelle énergie peut-on suivre les cours toute la journée ?

Difficile de répondre mais c'est le calvaire que vivent les étudiants de la préfecture de Doufelgou plus précisément des localités de Niamtougou, Koka, Baga, Siou...qui n'ont pas les moyens de résider à Kara.

Un bus entre Doufelgou et l'Université de Kara, c'est le minimum de moyen que demandent pour l’instant ces étudiants qui manifestent une grande envie d'étudier. Selon, nos recoupements, après avoir plusieurs fois plaidé leurs causes au niveau des autorités universitaires de l'UK, aucune action n'a été entreprise.

La conséquence c'est l'abandon des cours de ces jeunes étudiants désireux d'acquérir des connaissances pour répondre à ce vers de l'hymne national Togolais « Togolais vient bâtissons la cité ».

Au début de chaque année universitaire, ils sont nombreux à s'inscrire. Mais plusieurs d'entre eux finissent par jeter l'éponge à force de porter cette croix.

Contacté par notre rédaction, le service de communication de l’Université de Kara, affirme que « les problèmes des étudiants sont régulièrement discutés entre les autorités universitaires et les représentants des étudiants qui sont entre autres les délégués de facultés et les responsables d'associations de l'UK. A ces réunions les problèmes rencontrés par les étudiants sont exposés aux autorités universitaires ».

Selon cette cellule de communication, aucune doléance de cette nature n'est connue des autorités de l’université de Kara.

Au-delà des positions des uns et des autres, le problème demeure et le calvaire continue pour ces étudiants. Dans l’urgence, il faudrait pour les responsables de l'Université de Kara d’anticiper une éventuelle demande et prévoir une navette entre la préfecture de Doufelgou et l'Université de Kara ou du moins à Pya. Le Togo a besoin de ses fils quel que soit leur lieu de résidence.

Vivement que le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche et les autorités de l’université de Kara prennent la mesure de la situation pour régler le cas de ces étudiants.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour vos annonces publicitaires, contactez Togomedia24, 00228 91 06 25 88  / 00228 98 74 81 74

E-mail: togomedia24@yahoo.com  / Page Facebook: Togomedia24 / Twitter: @togomedia24

 



Commentaires

Faire un commentaire