Togo media 24

Depuis plusieurs années, l’Université de Lomé fait face à un certain nombre de problèmes. Des problèmes d’équipements, d’effectifs pléthoriques dans les amphis, l’indisponibilité des enseignants, les mouvements estudiantins…

Après une année académique 2016-2017 très mouvementée par les réclamations des étudiants mécontents de leurs conditions d’études, les responsables de l'Université de Lomé ont engagé certaines reformes sur le plan des infrastructures, académiques et en matière de ressources humaines pour améliorer les conditions à l’université.

Selon le professeur Kokoroko, président de l'Université, son établissement accueillera presque les 1/3 des nouveaux bacheliers soit 14 000 à 18 000  étudiants d'où la mise sur pieds de certaines mesures sur le plan académique. Un site web de l'Université plus fluide pour les informations en ligne et pour les procédures de pré-inscriptions et d'inscription définitive, la création des cellules d'informations pédagogiques ou des commissions pédagogiques et  enfin la mobilisation des délégués généraux.

Dans un entretien accordé au journal Focus Info, le Professeur Dodzi Kokoroko, a expliqué les différentes réformes effectuées et celles en cours. 

Au plan  des ressources humaines l'Université voudrait se conformer aux normes standards. Ainsi pour le président de l'Université de Lomé, celle-ci n'est pas loin des standards de l'UNESCO. « Les standards internationaux établis  par l'UNESCO concernant le ratio idéal est de 1 enseignant pour 30 étudiants, celui établi par l'UEMOA est de 1 enseignant pour 40. Actuellement à l'Université de Lomé, nous comptons toutes catégories confondues 994 enseignants ce qui nous donne un ratio proche d'un enseignant pour 52 étudiants » a-t-il précisé.  

« Dans cette dynamique et pour une meilleure gouvernance efficace et efficiente à tous égards, l'UL recrute désormais les enseignants -chercheurs par appel à candidature, audition-sélection par un jury suivant les besoins exprimés par les établissements et selon les disponibilités financières » a-t-il poursuivi dans le même sens. 

Par ailleurs, il a lancé un appel aux enseignants à respecter  les cahiers de charge en annonçant que des mesures incitatives pour l'accompagnement de la vie pédagogique et de recherche seront effectives sous peu.

Rappelons que des travaux de construction de nouvelles  amphithéâtres, des agoras et le  bitumage de certaines routes au sein de l'Université sont en cours.

Dans toutes ses réformes engagées, il est aussi impérieux d’écouter et régler les revendications portées par les mouvements estudiantins pour une année académique 2017-2018 apaisée.

La redaction. Togomedia24



Commentaires

Faire un commentaire