Togo media 24

Suite au meurtre de deux personnes dont un enfant, tuées par balle dans le quartier d’Agoè, dans le nord de la capitale togolaise, en marge d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. L’opposition dénonce cette répression, selon le site de RFI , Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA) exprime sa vive préoccupation et profonde indignation par rapport à la situation qui prévaut au Togo.

En effet, suite aux nombreux désaccords et des appels à la raison émis par les présidents Talon, Akufo et Buhari pour une sortie de crise entre le pouvoir et le C14, la population est sortie dénoncer pacifiquement cette violation.
Action pour les Droits Humains et l’Amitié (ADHA), appelle le gouvernement à faire preuve de retenue, à appliquer les conseils de sorties de crises venant de la CEDEAO et à respecter le droit aux libertés d’expression et de manifestations pacifiques du peuple togolais comme la stipule la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) ainsi que plusieurs instruments nationaux, régionaux et internationaux, dont le Togo est signataire.
Il est à rappeler que les élections sont à la base de beaucoup de conflits sanglants en Afrique qui génèrent des morts et des déplacements massifs de populations, parmi les plus vulnérables dont les femmes, les jeunes et les enfants.

ADHA rappelle à l’État togolais son rôle de garantir la sécurité des personnes et biens et lance un appel à toute la classe politique, la société civile et la jeunesse au dépassement et recommande vivement :
• L’ouverture d’une enquête urgente et indépendante sur ces bavures et violations des droits de l’homme ;
• Mettre sur place un conseil national inclusif de dialogue des parties prenantes telles que l’opposition, le pouvoir, la société civile et les autorités religieuses pour apaiser la tension politique.

Action pour les Droits Humains et l’Amitié s‘incline devant la mémoire des personnes tuées lors des manifestations du 8 décembre et présente ses sincères condoléances aux familles des illustres disparus et des opprimés.

Dakar, le 09 Décembre 2018
ADAMA MBENGUE Président ADHA
Action pour les Droits Humains et l’Amitié.



Commentaires

Faire un commentaire