Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
mardi, mai 21

Togo : l’ANC se dresse contre l’organisation des locales sans reformes.

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) s’insurge contre l’annonce de l’organisation prochaine des élections locales par le gouvernement Togolais sans avoir mis en œuvre les reformes constitutionnelles et institutionnelles.  

Dans un communiqué diffusé ce 06 mars 2019, signé par son vice-président, Patrick LAWSON-BANKU, l’ANC « élève une vive protestation contre le fait que le gouvernement annonce une fois encore des élections dans notre pays sans que n’aient été mises en œuvre à ce jour, les réformes politiques et électorales, que l’ensemble des populations togolaises appellent de leurs vœux comme préalables à toute nouvelle élection au Togo ».

Lire l’intégralité du communiqué :

                                                     COMMUNIQUE

L’ANC proteste vivement contre l’annonce des élections locales sans les réformes

Le 22 février 2019, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales a invité, à votre cabinet, l’ANC à une ‘’réunion d’information’’. Au cours de cette réunion le Ministre a porté à la connaissance de la délégation de l’ANC, l’intention du gouvernement d’organiser incessamment des élections locales, notamment communales et régionales.

Dans un courrier en date du 28 février 2019, adressé au Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales,

L’ANC élève une vive protestation contre le fait que le gouvernement annonce une fois encore des élections dans notre pays sans que n’aient été mises en œuvre à ce jour, les réformes politiques et électorales, que l’ensemble des populations togolaises appellent de leurs vœux comme préalables à toute nouvelle élection au Togo.

L’ANC rappelle que c’est en raison de la non réalisation de ces réformes que les partis d’opposition, regroupés au sein de la coalition C14, n’ont pas pris part aux élections législatives du 20 décembre 2018.

L’ANC exprime, conséquemment, sa réprobation de la persistance du régime RPT/UNIR à conduire les processus électoraux dans notre pays en passant délibérément sous silence la question primordiale des réformes prévues de longue date par l’APG (depuis août 2006) et reprises entièrement par la feuille de route de la CEDEAO du 31 juillet 2018, ainsi que les décisions du Comité de suivi du 23 septembre 2018, concernant notamment la CENI.

Dans l’intérêt de la cohésion nationale et de la paix, l’ANC demande instamment au gouvernement, de traduire dans les faits la volonté exprimée par le Premier Ministre quant à l’adoption des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales en attente, et d’engager sans tarder, une initiative courageuse en vue de leur mise en œuvre effective.

L’ANC demeure ouverte et disponible pour toute sollicitation allant dans le sens d’une telle initiative.

Fait à Lomé, le 05 mars 2019

 Signé

 Patrick LAWSON-BANKU

About Author

Redaction TM24

Laisser une réponse